Babine de Velours

Voici quelques anecdotes concernant la ville de Sillery tirées du livre de Danielle Dion-McKinnon.

Saviez-vous que les habitants de Sillery, dans les années 30, s’attribuaient des pseudonymes? En effet, «les nouveaux venus des quartiers résidentiels du “haut de la côte” dérangent les habitants des quartiers populaires du chemin du Foulon, de la côte de l’Église et de la côte à Gignac, qui resserrent leurs rangs. L’esprit de clan se renforce et pour mieux se reconnaître, ils se donnent des sobriquets. Certains sont tellement utilisés qu’on oublie le prénom véritable de celui qui le porte.» Certains sont vraiment drôles.

Announce – Babe – Babine de steak – Babine de velours – Baboune – Banane – Bonhomme-five-cents – Choune – Dieu-nous-voit – Goglu- Madame Pit-sé (Pis, tu sais!) – Nana – Paf – Pas pire – Pitou – Ploutts – Tarzan – Ti-coeur – Tichou – Titi – Whity – Yoyo

en.wikipedia.org

Source : en.wikipedia.org

Saviez-vous que le premier roman de l’Amérique du Nord a été écrit à Sillery. The History of Emily Montague, écrit par Frances Moore Brooke, née en Angleterre, a été rédigé durant son séjour au Canada en 1763. L’auteure relate les péripéties de la cour sentimentale à laquelle se livrent deux êtres, Emily Montague et Ed Rivers. Ce livre est intéressant car il décrit bien les conditions de vie à cet époque ainsi que les interactions entre les Anglais et les Français.

Parlons de Charcottes

Au XIXe et dans la première moitié du XXe siècle, les citoyens de la falaise de Sillery utilisaient des shortcuts (raccourcis) pour se rendre aux chantiers des Anses de Sillery. Ces mêmes chemins étaient aussi utilisés en sens inverse par la population du chemin du Foulon afin d’aller à l’église Saint-Michel, mais aussi aux cimetières : Saint-Michel sur les bords de l’actuel boulevard René-Lévesque; Mount-Hermon sur la côte de l’Église et Saint-Patrick sur le chemin Saint-Louis face à la rue Sheppard. Par déformation de l’expression anglaise par la population francophone, le shortcut est devenu une charcotte. Ces petits sentiers existent toujours, venez les découvrir!

Merci à la Société d’histoire de Sillery pour l’explication sur les charcottes.