Invasion or immigrant

 

Scandale dans la ville. Les slims parcomètres ont envahi nos trottoirs! En effet, en novembre dernier, des blocs bruns d’une dimension de 60 cm x 40 cm x 40 cm (divisez par 2,54 pour obtenir des pouces, je fonctionne en métrique) ont fait leur apparition sur les trottoirs du faubourg Saint-Jean-Baptiste. Ils paraissaient d’abord inoffensifs, tout comme les Tribbles de Star Trek, mais ces créatures ont sournoisement conquis le territoire. Une nuit, sans prévenir, leur progéniture a germé au cœur du béton et assassiné de sang froid les parcomètres indigènes du quartier.

Attention! Une fois à maturité, les blocs bruns développent la seconde partie de leur organisme, une station de péage solaire. Évidemment, les fonctionnaires municipaux auraient pu être satisfaits de leur fonctionnement («être contents» est un euphémisme que nous ne pouvons utiliser pour le citoyen en parlant de parcomètre), mais après avoir lâchement pactisé avec l’ennemi montréalais, ces créatures n’étaient pas conçues pour les froids sibériens vécus dans la région de la Capitale-Nationale dans la semaine du 21 janvier 2013. Par dizaines, les stations de péage ont tout simplement gelé sur place. Arborant une aura d’error 404, les pitons ne fonctionnaient pas et les écrans à cristaux liquides passaient souvent par une absence d’indication. Plusieurs citoyens n’ont pu honnêtement payer leur place de stationnement, et ce, avec toute la volonté dont peut faire preuve un citoyen conciliant.

La marquise s’insurge donc avec le citoyen. Non, nous ne demanderons pas l’expulsion de ces âmes égarées, mais nous réclamons que ces extra-terriens du faubourg suivent des programmes d’intégration sociale pour les réhabiliter auprès de la société du faubourg et leur apprendre les rudiments de la survie hivernale dans la capitale nationale, tout comme les Amérindiens l’avaient fait pour les premiers colons français!