On prend toujours un pain

Les plus grandes stars du petit écran aux States sont les animateurs de talk-show. Je pense entre autres à Oprah Winfrey,  David Letterman et Josélito Michaud. Ce dernier m’a inspirée avec sa touchante émission On prend toujours un train qui se déroule dans un coquet et chaleureux wagon. Voici le pilote de mon émission d’entrevues de fond avec le vrai monde, des gens extraordinaires, soit les Émiloises et les Émilois. Voici On prend toujours un pain.

Avec mon micro jaune récupéré de l’émission Flash, mon pompon bien attaché et ma bannière qui brille de tous ses feux, je suis partie à la rencontre des gens de mon quartier au 51e Festival d’hiver de Saint-Émile, organisé par les Chevaliers de Colomb.

Malgré mon stress de me présenter à une activité déguisée en duchesse, lire ici une peur du jugement, j’ai été frappée par la qualité de l’accueil et de la participation des gens à ce beau projet! Ils ont eu l’audace et la grande générosité de s’adresser à la caméra pour répondre à mes questions. La bonne humeur était palpable et la fierté des gens d’habiter mon quartier et de participer à la vie de celui-ci se faisait grandement sentir.

La recherche sur le terrain me prouve que les préjugés à l’endroit de ma tendre banlieue font partie de la liste des éléments qui font que nous avons une qualité de vie. C’est en toute connaissance de cause que nous avons choisi d’y vivre et sommes satisfaits chaque jour de ce choix.

C’est le coeur et l’âme des résidents qui font d’un quartier un endroit où il fait bon vivre, donc je lève ma baguette aux Émiloises et Émilois. J’ai compris d’où vient mon bien-être et la paisibilité qui se dégage de notre coin de ville. Puissiez-vous toujours être aussi heureux et amants de notre bien-aimé Saint-Émile!