Pantoum… la force du nombre

1_En-tête

Un lundi soir sous la pluie, je me présente dans les studios de Pantoum situés à la croisée de la rue Saint-Vallier Ouest et du boulevard Charest. Jean-Étienne Collin-Marcoux, Jean-Michel Letendre-Veilleux, Antoine Bordeleau et Tristan Côté m’accueillent à bras ouverts dans leur complexe de création musicale. L’année dernière, ces jeunes associés passionnés de musique ont réalisé un rêve qui était présent dans leur esprit depuis leurs études collégiales : fournir une offre de services complète en production musicale aux artistes émergents de la wille de Québec, et ce, dans une approche de solidarité et de complémentarité. On souhaite permettre aux artistes de rayonner dans leur milieu et ainsi éviter que ces derniers plient bagage vers Montréal.

En devenant un «groupe membre» de la famille Pantoum, les artistes peuvent bénéficier de plusieurs services, que ce soit la location d’équipement, la sonorisation, la direction technique ou la production audiovisuelle. Mais encore, le loft dispose d’une salle de répétition et d’une salle de spectacle pouvant accueillir plus d’une centaine de personnes. Comme la famille de Pantoum ne cesse de s’agrandir, les nouveaux collaborateurs permettent à l’équipe d’accroître et de diversifier l’offre de services en mettant à profit les savoirs, savoir-faire et savoir-être de chacun.

Pour 2013, Pantoum souhaite créer un studio de sérigraphie qui permettra à l’équipe de réaliser des pochettes d’album et des produits dérivés nécessaires à la promotion des artistes. Une campagne de financement sera lancée très bientôt. Je vous invite à consulter leur site Internet pour plus d’information.

Pourquoi rejoint-on la famille Pantoum?

La communauté artistique de Québec adopte Pantoum parce que les différents collaborateurs sont des personnes travaillantes, sérieuses et déterminées. Parce que les locaux sont beaux, que le rapport qualité/prix est avantageux et qu’il se dégage de cet endroit une ambiance positive et un climat de collaboration qui est favorable à la création.

En effet, j’ai été agréablement surprise de constater que l’équipe a répondu aussi rapidement à ma demande d’entrevue, et ce, avec une grande générosité. Je profite de l’occasion pour remercier Antoine de m’avoir permis d’utiliser ses photos que vous retrouvez dans le présent billet. Mon petit côté rebelle a grandement apprécié de constater que l’équipe de Pantoum était en mesure de se connecter aux besoins des artistes et de leur proposer des solutions alternatives à ce qui est prôné actuellement dans l’industrie de la musique au Québec.

Pourquoi la famille Pantoum a-t-elle choisi le quartier Saint-Sauveur?

Le quartier Saint-Sauveur a été choisi par Pantoum parce qu’il est habité par plusieurs artistes émergents, que les frais de location sont abordables et parce qu’il s’agit d’un lieu qui est actuellement en plein développement.

Communiquez avec l’équipe de Pantoum si vous souhaitez mettre sur pied un projet artistique et que vous vous reconnaissez dans ses valeurs. Lors de la prise de contact, vous serez probablement invités à jaser musique, une bière à la main, dans le local de pratique. Et qui sait, vous aurez peut-être la chance de goûter à un grilled-cheese qui est la fierté culinaire des associés de Pantoum.

6_Bas_de_page

Pour ne rien manquer

Les collaborateurs, les groupes membres, etc.

La programmation

Twitter : @pantoumlephoque

Instagram : @Pantoum_lephoque